HF antenne

 

Au Club Electronique, notre grand spécialiste en radiofréquence est Damien, que l'on surnomme... DamienHF !

On ne peut parler de radio-fréquence sans parler... d'antennes, avec un soupçon de théorie.
Une onde radiofréquence est une onde électromagnétique composée d'une composante magnétique
et d'une composante électrique.
Ces 2 composantes sont indissociables, perpendiculaires entre elles et leur direction de propagation est transversale.
De cette constatation physique, découlent pour simplifier 2 réalités pratiques. Il existe 2 types d'antennes:
l'antenne 'électrique" et l'antenne "magnétique".

L'exemple typique de l'antenne "électrique" est un brin vertical à rayonnement omnidirectionnel.
(plus la fréquence est élevée, plus le brin sera petit)


A noter que l'antenne "cornet" (que je vous laisse découvrir ci-dessous) est une forme d'antenne "électrique"
dont le brin rayonnant est enfermé dans une cavité.
Ce type d'antenne est réservé aux fréquences supérieures au Giga Hertz.


Notre Damien se sert de cette antenne pour établir une liaison WiFi "longue distance".


Autre réalisation "déshabillée" d'une antenne cornet. Le petit brin rayonnant est ici bien visible.


L'antenne dite "magnétique", encore appelée antenne "cadre", consiste en une (ou plusieurs) spire qui peut prendre
différentes formes dont la plus performante est celle du cercle parce qu'elle présente la plus grande
surface possible pour un périmètre donné. On trouve également des formes en triangle, carré ou rectangle.
C'est une antenne directive à bande de fréquences étroite.
Voici le schéma de principe de l'antenne qui a été réalisée au Club:


Cette antenne est en fait un transfo HF. Le primaire est constitué par la petite boucle (Lc) appelée boucle de couplage
ou excitateur, qui présente à ses bornes une impédance compatible avec celle du câble coaxial.
Le secondaire est constitué par la grande boucle (Lb) appelée boucle rayonnante ou cadre.
Il s'agit d'une inductance que l'on accorde à l'aide d'un condensateur variable (CV) sur la fréquence d'utilisation.


Laissons maintenant de coté la partie théorie et voyons la réalisation pratique.
L'élément le plus difficile à obtenir est le condensateur variable. En voici un magnifique spécimen !


Comble du raffinement, notre Damien a télécommandé son réglage grâce à l'ajout d'un moteur électrique.


Les boucles constituant l'antenne ont été réalisées idéalement en tube de cuivre sous une forme octogonale.
Cette solution est probablement le compromis idéal entre le cercle théorique et la mise en oeuvre pratique.


Accord de l'antenne via le condensateur variable et premiers essais:




 
Cette page a été consultée 6746 fois