Historique

 

PREMIERS PAS…

 
 
Il était une fois 2 adolescents, habitant à quelques maisons l’un de l’autre et qui partageaient la même fascination
pour l'électricité: bouts de fils, piles, voyants, interrupteurs et lampes de poches...
 
Avec la récupération des premiers postes radio et des vieilles télés (noir et blanc), ils construisirent leurs premiers "montages électroniques".
Les lampes étaient encore très présentes mais on récupérait déjà des transistors au germanium.
Les composants des « prototypes » étaient soudés sur des petits clous plantés dans une plaque de contreplaqué...
 
Et ça marchait ! Enfin,…quelquefois !
 
La technique s'affina ensuite avec les premiers morceaux de bakélite cuivrée.
Le « circuit imprimé » était dessiné directement à main levée avec un porte-plume et une encre "maison"
( du goudron, gratté sur des vieilles piles 4,5V, était dissout dans du toluène...)
Le cuivre était alors gravé dans de l'acide nitrique...
Petit conseil : oubliez très vite cette recette !
 
Puis vint le temps de la fac et la rencontre d'un troisième larron.
Les trois compères avaient l'habitude de venir bricoler au fond d'un garage.
Est-ce le manque de place, de confort ou de moyen ? Toujours est-il que c'est là, un jour de l'année 1974,
au milieu du bric à brac, qu'a germé l'idée d'un club....
 
Une grande rallonge multi-prises en série qui courait sur des tables, 2 ou 3 fers à souder branchés dessus,
quelques pinces et tournevis :
 
le Club Electronique de Ronchin était né.
 

La mairie mit provisoirement à disposition un vieux local préfabriqué. Il y restera 25 ans…
Au début, sans chauffage, le perchlo gelait dans son bac l’hiver !…
Tout était à construire. Et tout fut construit à la main : plans de travail, labo de gravure,
appareils de mesure, atelier mécanique…
 

Certain samedi, une paire de courageux arrivaient le matin, sortaient le sandwich à midi et quittaient
les lieux lorsque les 12 coups de minuit avaient retenti depuis longtemps.
 

Au début des années 80, se répandit un nouveau composant qui devait révolutionner l’électronique…
et modifier le nom du club en Club Electronique et Microprocesseur.
 
On y construisit le premier « ordinateur » à base de Z80 qui, de modifications en transformations,
devint le premier serveur télématique pour minitel du club.
 

Depuis l’année 2000, le club occupe ses nouveaux quartiers au sein de l’école Guy Mollet de RONCHIN.
 
Des 3 pionniers, il reste un fondateur encore en activité au Club. Imaginez le nombre de membres
qu’il a vu passer et le nombre de vocations suscitées…
 
En cet an de grâce 2018, le Club fêtera ses 44 années d’existence :
 
Et c'est peut-être dans son histoire que se cache le secret d'une jeunesse éternelle ...
 
Cette page a été consultée 5041 fois